Nul ne le contestera : Victor Frankenstein s’est fourvoyé ! Et sa créature, solitaire et vindicative, est bien décidé à lui faire payer le prix de son désespoir. On ne va pas vous raconter la suite: Frankenstein est l’une des figures fondatrices de la littérature d’imagination. Une relecture, aussi, du mythe de Prométhée. Et surtout un défi adressé à Dieu lui-même. Bien décidé à en découdre une fois encore avec le monstre (il s’y est déjà frotté à plusieurs reprises), Olivier Lafrance tranche allègrement dans la chair du mythe. Par cette opération chirurgicale et spirituelle, il met à jour les enjeux véritables d’une œuvre qui entreprend d’explorer la condition humaine. Ces « morceaux choisis », dont la saveur peut se révéler mortelle, constituent un spectacle aussi jubilatoire que… terrifiant !

Montage du texte et mise en scène Olivier Lafrance
Collaboration artistique et design Créature John Howe
Soutien à la mise en scène Julien Tsongas
Assistante et régie plateau Antonie Schoch
Scénographie et création lumière Alex Kurth
Création sonore Graham Broomfield
Régie son, lumières et vidéo Yousseff Kharbouch Arrangements et violon Laetitia L.
Costumes Trina Lobo
Maquillages Arnaud Buchs
Prothèses Créature Marc Hermitte / DigitArt
Stagiaire Basile Schlaubitz
Jeu Adrian Filip (La Créature), Olivier Lafrance (Victor Frankenstein), Laetitia L. (Elisabeth), Lluvia de Sela (Le Corps), Carole Genoud (Le Cri)
Voix-off Jean-Alexandre Blanchet, Caroline Cons, Laetitia L., Céline Nidegger,
Arthur Chiuch